Charles Hanon

Poète, bourlingueur, sérigraphe

Parutions

portrait de Charles Hanon dans sa bibliothèque.

Les Années Malléables

Une “road-poetry” emportant le lecteur du Bruxelles de Brel aux montagnes du Cachemire en passant par Venise, Mycènes, Saint-Pétersbourg, l’Inde, les îles Marquises, Waterloo, Pantruche et Pomponne. En compagnie d’Erik le Satyre, Jean-Sébastien Bach, Hitler et Tintin. Une langue verte comme le pré, le poivre et l’absinthe. Un trip d’une truculence pataphysicienne qui n’aurait pas déplu à Raymond Queneau.

La ménagerie de Charlie

Bestiaire composé en chemin.

Amarres Larguées

En route vers Patmos le Sinaï et Konya en Cappadoce. Dans cette poésie, il y a un détachement du quotidien, une montée vers les espaces infinis de la beauté, une spiritualité loin des Salmigondis de faux apôtres.
Du vrai, du profond.
Une vraie solitude riche et prenante sort de ce sac bourré des cris d'un printemps libre.

Alain Dantinne

L’Héliomane

Ce récit débute à la manière d’un conte, puis c’est le bond dans l’ineffable. L’héliomane n’a pas omis la leçon du voyant : “arriver à l’inconnu par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens”. Au sortir de cet événement géant, un guide l’invite à s’enfoncer dans le dédale de l’intérieur espace. Tel Icare il tentera ensuite de gravir les cimes du ciel. Il a connu l’étoile. De sa vive brûlure, la mer seule pourra le laver. Après avoir transmis sa part de merveilleux, ce voleur de feu se dresse contre toute soumission et docilité. En lui tout est cri, flamme et frisson. Qu’avait-il à apprendre du Soleil ? “Il n’y a de livre que d’explosion” a écrit Mallarmé. Au lecteur de rassembler ces éclats.

Le grand insomniaque

Un vieux Chinois s’est vanté d’avoir écrit un gros volume où il n’y avait pas un seul mot de lui. C’est que sélectionner dans le corpus universel demande plus de savoir et d’intelligence que le fait de créer à partir, par exemple, de ses fantasmes. Il y a en vous, à côté d’un bénédictin bibliophile un vieux Chinois. Votre florilège est odorant, intéressant. C’est celui d’un éveillé.

Kenneth White.

Images

portrait de Charles Hanon, l'anachorète.

Autobiographie

portrait de Charles Hanon avec sa toile.

Contact